corpus.

L'URSS a été le théâtre d'une multitude d'expérimentations au niveau architectural qui ont affecté la maîtrise d'oeuvre, la maîtrise d'ouvrage et les utilisateurs. Sous Brejnev, il y a eu une politique architecturale de non-ingérence, qui a donné plus de liberté aux instituts de projets d'État, rompant ainsi avec la monotonie khrouchtchévienne. Alors que les logements, les écoles et les petites infrastructures de quartier étaient construits selon des "projets types", les équipements officiels des grands centres urbains étaient conçus selon des projets individuels dits "d'auteur".  L'analyse des bâtiments nous renseigne sur l'évolution du cadre de vie de la nomenklatura, de l'intelligentsia et du prolétariat.